Miao: leur caractéristiques

Le peuple Miao est l’une des rares minorités nationales à avoir une population importante à l’intérieur et à l’extérieur de la Chine continentale. Dispersée dans le monde, la diaspora Miao se trouve sur les cinq continents et dans de nombreux pays, dont la Thaïlande, le Laos, le Vietnam, la France, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie, les États-Unis, et autres. En Chine, ils habitent dans une vaste zone de terre dans la partie sud-centrale de la Chine.

Les gens parlent souvent de la province du Guizhou comme du «principal lieu de résidence de la nationalité miao» où vivent environ quatre millions de personnes de cette minorité. Ce sous-groupe de personnes vit principalement dans des zones montagneuses éloignées de la ville dans un village très uni. En fait, ils vivent rarement dans des villages d’une nationalité autre que la leur.

Il y a principalement 4 sous-groupes mais il en existe en réalité beaucoup plus :
– les Hmong / Miao blanc-bleu-vert : ils sont essentiellement installés dans le sud et l’est du Yunnan, dans le sud du Sichuan et dans l’ouest du Guizhou.
– les Hmub / Miao noir : ils sont majoritairement installés dans le sud-est du Guizhou.
– les Xong / Miao rouge : ils habitent dans l’ouest du Hunan.
– les A-Hmao : on les retrouve dans l’ouest du Guizhou et le nord-est du Yunnan.
Il existe des différences entre chaque sous-groupe (par exemple) mais aussi au sein-même d’un sous-groupe. L’autre différence peut être la jupe court, ou jupe long.

Histoire

Selon les histoires passées de générations en générations, les Miao sont originaires de la tribu des Jiuli. Ce peuple aurait vécu sur les bords du cours inférieur du Fleuve Jaune (dans la moitié nord du pays, au sud de Pékin) plusieurs millénaires plus tôt. Ayant été battu au combat par les Huaxia (ancêtres des Han), ils furent forcés de migrer vers le sud. C’est alors que ce serait fait la séparation entre les ethnies actuelles Miao et Li.
Sous la dynastie Han (-206 – 220), les Miao avaient trouvé leur nouvelle terre : le bassin de la rivière Xiang, un affluent du Yangzi. C’est dans cette région couvrant une partie du Hunan, du Guizhou et du Guangxi que l’on retrouve aujourd’hui la plupart des Miao. D’autres ont continué à se disperser dans les provinces alentours : le Yunnan bien sûr mais aussi le Sichuan, Hainan et le Hubei.

Habits.

Les hommes portent de plus en plus la tenue traditionnelle chinoise. Ce sont les habits féminines qui permettant de reconnaitre leur appartenance à un groupe miao. Leur tenue quotidien est simple mais les habits pour les festivités sont d’une grande beauté et technicité. Les femmes miao apprennent dès le plus jeune âge à broder. Ce savoir-faire est passé de générations en générations et occupe une place importante dans leurs traditions.
Lors des festivités, de nombreuses femmes miao portent d’impressionnants bijoux en alliage d’argent. Bien que très volumineux, ils sont très légers car ils ne contiennent que 2% d’argent.

Références

http://www.chineescapade.com/apercu-chine/ethnie-miao.html

https://www.voyageschine.com/culture/miao.htm

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :