Les Yao ou Mien sont une ethnie qui constitue l’un des 56 groupes ethniques officiellement identifiés par la République populaire de Chine.

Ils résident dans les terres montagneuses du Sud-Ouest et du Sud de la Chine, ainsi que dans les pays limitrophes : Birmanie, Laos et Viêt Nam.

À la fin du XXe siècle, ils étaient environ 2 600 000 en Chine. Les Yao résident aussi dans le nord du Laos, dans le nord du Viêt Nam et en Birmanie. Ils sont environ 60 000 en Thaïlande, où ils représentent l’une des six principales populations des collines. Ils s’appellent eux-mêmes les Mien (ce qui signifie « personne ») ou Iu-Mien.

Femme yao et panier tressé, porté sur le dos https://fr.wikipedia.org/wiki/Yao_(peuple_d%27Asie)

Une communauté Yao qui parle français réside en France. La ville d’Avallon en France possède d’ailleurs un des plus beaux, sinon le plus beau musée Yao du monde. Il nous semble que nous pourrions engager un fructueux dialogue entre divers pays.

Selon Wikipedia,  » En Chine, la plupart des Yao habitent désormais en ville, où les mariages entre Yao et Han sont fréquents, mais ces couples mixtes choisissent pour leurs enfants la nationalité yao plutôt que han en raison de la discrimination positive dont bénéficient les minorités, notamment lors des examens universitaires, ce qui gonfle artificiellement le nombre des Yao  »

Il devrait tout de même rester des artisans purement Yao.