La broderie Dongxiang

Une article de mars 2020  du Surging News · Fédération des femmes de Gansu Dongxiang

De : Qi Xiuli, directrice adjointe du Comité permanent du Congrès populaire du comté de Dongxiang et présidente de la Fédération des femmes du comté
Ma Xiaoxiao, chef de l’atelier de broderie local du comté de Dongxiang


Dans les temps anciens, chaque fille devait apprendre à broder. Hélas, de nos jours, certaines techniques transmises depuis l’Antiquité sont progressivement remplacées par des machines.

 Cependant, les femmes Dongxiang de la province chinoise du Gansu, situé à plus de 2000 mètres d’altitude conservent vivace toujours une belle tradition de broderie. Elle est principalement utilisée pour fabriquer des oreillers, des semelles intérieures, des poches murales et des décorations vestimentaires.

https://www.thepaper.cn/newsDetail_forward_6576979

Ces femmes brodent des signes auspicieux pour aider leurs proches. La broderie ethnique Dongxiang, communément appelée « Zhahua », a été inscrite sur la Liste du patrimoine culturel immatériel de la préfecture de Linxi.

 Cet artisanat conserve une valeur pratique et une valeur ornementale. Il a longtemps été l’un des principaux articles des dots de mariage et est généralement réalisée pendant les loisirs. Le niveau de couture des filles et des femmes dans le village est principalement mesuré par la broderie. La renomée de la famille et du village en dépend.

https://www.thepaper.cn/newsDetail_forward_6576979

À l’aide d’aiguilles à broder et des fils de soie, de coton, d’or et d’argent colorés, d’aiguilles volantes sur toutes sortes de tissus de coton ou de satin.

Les femmes de l’ethnie Dongxiang ont longtemps fabriqué elles-même leurs vêtements, chaussures et chapeaux.  Seule la broderie est encore faite par femmes Dongxiang. Ces « broderie à la main » se divisent entre « aiguilles brodées » et des « aiguilles coupées ».

Elles ont pourtant bien du travail à la ferme, dans les champs, à la cuisine, à la maison, Pendant leurs rares temps libres, à l’ombre des arbres épais, ou à la chaleur du kang, elles brodent en conversant. Ces scènes paisibles cachent en réalité une sévère compétition des brodeuses entre elles.

Elles brodent des rideaux, des murs, des taies d’oreiller, des enceintes kang, des jupes de lit, des coussins de canapé, des chiffons de réfrigérateur, des nappes, des semelles intérieures, un tablier, des cache-oreilles, des serviettes d’oreiller et des petits pendentifs. Le motif sont les fleurs et les plantes : pivoines, chrysanthèmes, roses, lys, prunes, orchidées, abricots et pêches.

Je laisse tel quel la traduction chinoise :

 » Toutes les femmes Dongxiang sont des expertes en broderie. En plus de leurs mains habiles, elles ont aussi une paire d’yeux brillants qui sont bons pour découvrir la beauté. Pivoines en fleurs, fleurs d’abricot en herbe, papillons volants, grappes de raisin, lune brillante … Toutes les belles choses de la vie peuvent devenir belles et émouvantes, des moments éternels entre leurs mains, exprimant leur amour pour une vie meilleure L’amour passionné et le désir, dégagent un fort charme artistique traditionnel.

Titre original: « Le style national le plus éblouissant » a une longue histoire, le style ancien existe toujours broderie ethnique Dongxian

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :