Hezhen

L’ethnie Hezhen, aussi appelée Hezhe, Nanaï, Samagir ou Goldes, est l’une des plus petites ethnie de Chine, qui ne compte actuellement que 5 000 personnes, dont la plupart vivent au Heilongjiang, selon les données des médias officiels.

Ils sont apparus durant la dynastie Shang. Les Hezhen sont un peuple nomade du nord-est de la Chine qui vivent principalement de la chasse et de la pêche dans la plaine formée par le Heilong, Songhua et des rivières Wusuli à Tongjiang, comtés Fuyuan et Raohe dans la province du Heilongjiang.

En 1949, lors de la fondation de la République Populaire de Chine, les Hezhen étaient 300, en raison de la famine, la pauvreté et des conflits successifs. En 1990, les autorités centrales dénombrent 4 640 personnes, qui ont pu bénéficier des progrès économique et sanitaire, à l’instar de l’ensemble du pays.

Les Hezhen viennent de la lignée des nomades Nuzhen, peuple toungouse habitant en Mandchourie jusqu’au 17ème siècle, quand ils sont connus comme étant des Mandchous. Les Hezhen vivant dans les différentes régions du pays avaient tous des noms particuliers, ayant pourtant la même signification, « indigènes » ou « aborigènes ».  

Les Hezhen sont célèbres pour ses habits en peau de poisson, si bien qu’ils sont appelés « Fish Skin Tribe » (Tribu à la peau de poisson). Cette ethnie est d’ailleurs la seule ethnique du pays a avoir conserver les techniques de couture de peau de poisson.

Source : Chine Magazine, Hezhe, la tribu à la peau de poisson.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :