Gaoshan ou Gaoshanzu désigne un ensemble disparate de tribus habitant au Taïwan. Sous le nom de Gaoshan, ils constituent également l’une des 56 ethnies reconnus par la République populaire de Chine (ses 4 461 membres recensés en 2000 représentent les descendants de populations taïwanaises ayant émigré sur le continent en 1949).https://fr.wikipedia.org/wiki/Gaoshan

Un chef de village Rukai lors de sa visite au Département d’anthropologie de l’université de Tokyo durant la régence japonaise de Taïwan . Ces derniers ont tenté d’utiliser les minorités pour servir leur effort de guerre.

Chaque tribu a sa propre langue, son propre système social et religieux, mais elles sont maintenant très assimilées. La plupart d’entre eux, objets de l’attention des missionnaires, sont devenus catholiques ou protestants.

La République de Chine reconnaît officiellement treize groupes aborigènes. Appelés Yuanzhumin par la République de Chine, ils ne représentent qu’une partie du plus grand nombre des tribus qui peuplaient l’île au xviie siècle, début de la colonisation chinoise. Les autres ont disparu par assimilation.

Cette minorité ethnique très diversifiée, réside en Chine. Comment le Taiwan vit-elle avec cette minorité ? Quelle évolution et quelle perspective ? Notre projet est de prendre le meilleur et d’aider les personnes qui travaillent et préservent leurs cultures, de les présenter et de les relier, le fait d’avoir des artisans de Taiwan est une grande chance.